L'hyperuricosurie et urolithiase à urate d’ammonium (HUU)

 

 

L'hyperuricosurie et urolithiase à urate d’ammonium est une maladie rénale d’origine génétique. Son mode de transmission est autosomique récessif, le tableau pour la reproduction est donc le même que pour les autres maladies.


Le HUU provoque un trouble du métabolisme entrainant un excès d’acide urique dans le sang et l’urine, ce niveau élevé d’acide urique provoque la formation de cristaux.

Les cristaux doivent être enlevés chirurgicalement et le traitement est difficile.

L'âge d'apparition est généralement entre 3 et 6 ans.

 

De nombreuses races sont elles aussi concernées comme les : Staffordshire Terrier Américain, Berger Allemand, Berger Australien, Bulldog, Jack Russell, Braque de Weimar...

 

Signes cliniques sont :

 

- Difficultés à uriner
- Présence de sang dans les urines
- Incontinence urinaire, douleurs abdominales
- Complications possibles : Insuffisance rénale aigüe, infection du tractus urinaire ou rupture de la vessie

 

La prédisposition à la formation de calculs urinaires causée par la mutation est variable selon les races. Certains chiens homozygotes mutés (donc atteint/malade) ne présentent jamais de symptômes, d'où l'importance du test génétique !

 

Chez les races prédisposées : écarter les animaux atteints de la reproduction, dépister par test ADN les reproducteurs et proscrire les accouplements entre hétérozygotes (porteurs sains).

 

L’éleveur doit insister sur l’importance du test ADN !

 

 


Appel

Email